Après un premier volet de Ninja Gaiden sur Vita, on pouvait esperer sa suite. Revoici donc, que Ryu Hayabusa vient en remettre une couche sur PSVita. Les développeurs de la Team Ninja ont profiter de son second opus pour ajouter quelques nouvelles surprises à l’un des beat’em all les plus sanglants et les plus difficiles qui est existé.

Ninja Gaiden Sigma 2 Plus

Fiche Technique :

Editeur : Tecmo Koei
Dévolpeur : Team Ninja
Type : Beat’em all
Sortie France : 28 février 2013
Classification : -18 ans

La difficulté du jeu est énorme pour ceux ou celles qui n’ont pas l’habitude de jouer à ce type de jeu. Furieux d’avoir à reprendre pour la énième fois le même combat contre un boss, les joueurs de Ninja Gaiden ne vous en dirons pas moins que ces instants de d’énervement, de dépit, sont aussi une source d’amusement. Ninja Gaiden Sigma 2 Plus, amène l’art de la baston à son maximum. Ici, la traversée de chaque salle et un défi et chaque combat en une lutte à mort. Pourtant si les affrontements de ce nouvel opus frisent l’excellence, on ne pourra pas en dire autant de ce scénario qui est peu recherché.

Un scénario peu recherché

Dans cet opus, Ryu Hayabusa, se retrouve confronté aux membres du clan de l’Araignée Noire, manifestement déterminés à lâcher les pires démons de l’ancien temps sur le monde. Pour quel raison ? La réponse est : Comme sa,pour le plaisir. Pour pour préparer le retour de leur maître, les méchants auront l’aide de démons. Notre héros, bénéficiera du soutien de Sonia, une midinette de la CIA toute de cuir vêtue pour massacrer cette ordre de méchants. Bien évidemment initiée au Japon, cette noble quête entraînera notre héros aux pieds de la Statue de la Liberté, dans les canaux de Venise ainsi que dans d’autres endroits plus étranges et incongrus.

L’apparition de bonus

Outre des boss jamais vus, qui parfois sont juste après un combat contre un gros méchant, et donc doublement frustrants, cette version intègre bien sûr les trois niveaux introduits par Sigma 2. Trois niveaux qui ont pour but de nous faire prendre le contrôle de trois héroïnes aux capacités distinctes. Chacune de ces guerrières ne dispose que d’une seule arme, mais leur manière de combattre que leur intervention vous apparaîtra extrêmement rafraîchissante. Sachez ainsi que Rachel est plus lente que Ryu, mais que ses coups laissent rarement les ennemis en un seul morceau. Ayane au contraire, est une découpeuse. Extrêmement agile, elle se sert de ses deux épées. Ayane est aussi mortelle que plaisante à jouer. La troisième demoiselle n’est autre que la protectrice des enfants du clan Hayabusa, la douce Momiji. C’est sans doute cette dernière qui se rapproche le plus de Ryu en termes de contrôle, elle possède une sorte de lance qui lui procure donc nettement plus d’allonge que les autres personnages. Bref, ces 3 niveaux, classiques dans leur structure et dénués de beauté, s’insèrent cependant avec justesse au sein de la campagne et offrent une dose de variété plutôt bienvenue. L’aventure comporte ainsi 17 niveaux en tout, et dure une quinzaine d’heures.

Une technique bien rodé

Le jeu s’avère extrêmement fluide, ce qui vous permettra de profiter de l’aventure dans les meilleurs conditions. Pour le reste, l’essentiel du jeu reste tout à fait semblable à ce que nous avions déjà vu sur la console de salon de Sony, le défaut étant la caméra qui aurait eu besoin de petite retouches. Pour autant, les affrontements restent extrêmement brutaux, enfin on note que les ennemis de base sont moins nombreux, mais semblent plus aptes à esquiver et à vous contrer.

Des nouveautés

Comme nous l’avons plus tôt, on retrouvera notre héros à ce battre contre de nouveaux démons et de nouveaux boss. Après avoir pulvérisé un démons coriaces voila qu’un boss apparait juste après. Déjà que Ninja Gaiden 2 n’est pas franchement un jeu facile ! Cependant le jeu est plus facile que sur Xbox 360. On note l’apparition du mode Time Attack. Ce mode est réservé aux meilleurs joueurs. Il s’agit de terminer les niveaux de la campagne le plus rapidement possible, avec tout ce que cela comporte de checkpoints, de bonus de temps à chaque kill et de classements en ligne. Ainsi, Ninja Gaiden Sigma 2 Plus apparaît encore plus complet que son aîné, ce qui n’est pas peu dire. Mais malgré tout, si en termes de graphismes, le jeu semble presque aussi fin que la version PS3, une bonne partie de ses décors reste toujours désespérément vide et insipide. En effet, les environnements, parfois somptueux, sombrent souvent dans le domaine du vide.

Conclusion :

Malgrè quelque défaut ce Ninja Gaiden Sigma 2 Plus l’un des titres les plus aboutis de la Vita et nous vous invitons donc à vous laisser tenter, a moins que vous ayez peur du difficile.
6501-ninja-gaiden-2-sigmanote

Ce diaporama nécessite JavaScript.