Alors que son concurrent est la, depuis un an, Pro Évolution Soccer arrive enfin sur les consoles next-gen. N’étant pas prêt, pour l’an dernier, Konami avait décidé de faire l’impasse sur les versions next-gen. Alors est-ce que ce temps d’attente va faire de ce PES 2015, le retour du roi ? C’est ce que nous allons voir.
pro-evolution-soccer-2015-19

Fiche technique :

Editeur :
Konami
Développeur : Konami
Type : Sport
Sortie France : 13 novembre 2014
Classification : Tous Public
Existe sur :
PS4 Xbox One PS3 Xbox360 PC

Trailer :


Test :

Alors que depuis quelque années Fifa ne cesse d ‘évoluer, Pes quand à lui n’est qu’en éternelle reconstruction. Toujours de bonnes idées mais jamais à la hauteur, les PES de ces dernières années se suivent et se ressemblent. Autrefois, roi et adulé de tous, PES et désormais derrière son concurrent FIFA. Poussé et boosté par le Fox Engine, PES essaye de redevenir le roi avec un jeu tourné plus sur une simulation et un retour au réalisme avec un résultat plutôt réussi.

Le Fox Engine

pro-evolution-soccer-2015-1Technique a jour, fluide, soigné , PES 2015 bénéficie du nouveau moteur Fox Engine qui est utilisé sur MGS V. Ce nouveau moteur, permet donc à la série de franchir un palier, avec de nombreux petits détails qui permettront d ‘ajouter un plus au jeu. Cependant, on peut remarquer que le moteur n’est pas poussé à son maximum, ce qui ne permet de ressentir au maximum l’ambiance d’un vrai match de football. Pour autant le nouveau moteur n’en est pas moins bons, puisqu’il suffit de regarder la modélisation de certains joueurs (les plus connus en autre) pour remarquer que les détails sont incroyables, de plus les émotions transparaissent, les maillot ressemblent à des vrais maillots et la pilosité est d’une précisions monstrueuses. Comme vous pouvez vous en douter, lorsque vous allez prendre des clubs moins prestigieux, la ressemblance des joueurs ne sera pas de même qualité. Ensuite, la réalisation du jeu est bonne et la caméra mode réalisateur en est la preuve cependant difficilement jouables dans la surface de réparation. La caméra mode réalisateur permet de changer d’angle en fonction de l’action dérouler. Pas encore poussé à son maximum, PES2015 est un bon jeu de foot qui pourrait être encore mieux que ce qu’il nous transmet.

La défense au cœur du jeu !

pro-evolution-soccer-2015-15En effet, cette année PES 2015 a tourner le dos a ses aînés, puisque le jeu est désormais tourné sur des anticipations, dans lequel il faut toujours avoir un coup d’avance sur son adversaire afin de ne pas être en danger systématiquement. Certes le rythme est assez lent, mais il permet de faire des actions plus construite et plus ressemblante a celles des vrais matchs de foot. C’est donc pour cela, que les défenses sont mises en avant, pas seulement via l’ia mais a travers de petits mécanismes tels que le placement du bloc équipe, le capital, et le pressing opéré par le joueur. Donc la récupération du ballon ce fait plus en bloc équipe qu’avec un seul joueur. Vous passerez donc, votre temps à faire le pressing avec équipe ou seul selon les moments du match. Lorsque vous aurez bien compris le fonctionnement de se système de bloc, vous aurez une autre vision du jeu et du match. Vous l’aurez donc bien compris dans ce PES 2015 défendre est un vrai plaisir.

Le plus important, la tactique

pro-evolution-soccer-2015-5Malgré, le fait qu’il faut passer par plusieurs options dans les menus, vous pourrez créer votre propre style de jeu, et ce pour votre plus grand plaisir. Sur ce PES, ce point fut grandement amélioré. En effet, vous devrez, choisir le positionnement de votre équipe, lorsque vous aurez le ballon et lorsque vous ne l’aurez pas. Ainsi, les attaques sont mieux organisées avec des milieux de terrain qui soutiennent les attaquants, et les phases défensives quand à elles sont plus solidaires et plus compact ce qui permet de mieux défendre, lorsque vous n’aurez pas la balle. Il faudra donc, bien construire vos actions afin qu’elles finissent au fond, puisqu’il sera difficile de marquer des buts avec des long ballons. Ce qui veut dire, que les manieurs de ballons s’amuseront beaucoup dans ce PES, puisque un joueur qui presse ne sera pas tout le temps au contact du ballon. Cette année, les gestes techniques, sont davantage utilisés pour éliminer un joueur en pleine course. Enfin, la physique de balle, à été revue pour notre plus grand plaisir, fini les frappes téléguidées, voilà des ballons lourds, avec de nombreux effets à réaliser.

Cependant il y a encore des défauts

pro-evolution-soccer-2015-14PES est encore en chantier, et cela on le remarque durant les heures de jeu passées. En effet, que vous prenez n’importe quel niveau de difficulté, les passer en profondeur mais surtout les centres feront à 90% une action dangereuse qui se terminera généralement par un but. Puisque si vous prenez les passes en profondeur, vous verrez que les défenseurs centraux seront pris de vitesse assez régulièrement, ou incapables de réaliser le geste juste afin de couper la passe. Alors que pour, les centres, l’attaquant aura pratiquement le dessus sur les défenseurs et ce à chaque fois qu’il sera à la lutte, et ce malgré le gabarit de l’attaquant qu’il soit grand, petit, maigre ou costaud. Ainsi, les corners se transforment quasiment en penaltys, puisque le placement de la défense sur les phases arrêtés est très approximative. Ce n’est pas tout, puisque le plus gros défaut de ce PES est encore les gardiens. Ils sont incapables de bloquer un tirs et lorsqu’ils repoussent le ballon , ils le repoussent sur l’attaquant. Ils sont impuissants face, aux frappes enroulées car plongeant étrangement sur place, sans aucune capacité de réflexe ou d’anticipation. Et ce problème, ou le remarque sur tout les niveaux de l’IA. Parlons-en de l’IA, les quatre niveaux de l’IA sont très similaires. Puisque l’IA, lorsque sa difficulté augmente, ce contente d’une meilleur circulation de balle. Enfin, l’arbitrage. L’arbitrage est mal réalisé, on remarque des hors-jeu imaginaires, des cartons mis à tort, des fautes non sifflés et ainsi de suite. Il faudra donc, pour Konami régler tout ses petits défauts afin de rendre le jeu meilleur.

MyClub, l’Utimate Team de PES

pro-evolution-soccer-2015-12C’est peut être la grande nouveauté de ce PES 2015. Le mode MyClub, un mode Carrière en ligne directement inspiré de FIFA Ultimate Team. On retrouve le même principe, c’est à dire construire l’équipe de ses rêves en veillant au collectif des joueurs. Ainsi, vous pourrez affronter l’IA ou des humains afin de gagner des points pour améliorer votre équipe. Vous verrez, des zones de chaleur apparaître sur l’écran tactique pour montrer les compatibilités de vos joueurs et de votre entraîneur afin d’avoir la meilleur cohésion possible. MyClub est donc très complet, et devrait devenir le mode de jeu le plus jouer de ce PES. Chaque rencontre en ligne, vous permettra de remporter des points GP pour pouvoir recruter de nouveaux joueurs. Mais ce n’est pas tout puisque, chaque action réalisée pour la première fois (frappe lointaine, dribble, hat-trick ou autre) permettra également de gagner des points GP. Pour recruter vos futurs joueurs, il vous faudra passer par des agents spécialisés par postes (gardiens, défenseurs, milieux, attaquants, etc). L’agent vous permet, en réalité d’entrée vers un système de tirage au sort. Lorsque vous serez dedans, il suffira d’appuyer sur une touche quand vous le voudrez est une boule sortira avec un nouveau joueur. Un peu comme les surprises que les enfants ont, lorsqu’ils ouvrent l’œuf. Ne vous inquiétez pas, puisque le niveau du joueur sorti de la boule variera, par rapport au niveau de votre agent, ainsi plus l’agent est bon, plus le joueur sera bon. La gestion de votre équipe sera très importante, car les joueurs n’auront que des contrats avec quelques matchs à jouer. Il faudra donc, mettre la main à vos points GP pour prolonger les contrats comme sur FIFA Ultimate Team. Mais la véritable force du mode MyClub, c’est qu’il reprend tout le contenu des autres modes de jeu en ligne de PES 2015.

Encore peu de licences.

pro-evolution-soccer-2015-7Mise à part le mode MyClub, ce PES 2015 ne contient pas beaucoup de contenus. Les modes classiques tels que la Ligue des Masters et Vers une Légende sont toujours aussi plaisant à jouer, mais on s’en lasse rapidement. Par comparaison, FIFA 15, et bien plus complet que se soit en local ou en online. Enfin, les licences manquent cruellement. En effet, même si on note l’apparition de la Ligue 2 (licenciés), des championnats brésilien et argentin et de la Liga Adelante, ainsi que les secondes divisions anglaise et italienne. Cela reste très peu, puisqu’ils faudra éditer vos même les équipes et les championnats présents mais qui ne sont pas licenciés ou attendre les patchs de la communauté.

Conclusion :

Pour conclure, ce PES essaye de revenir comme le roi, avec une bonne simulation de football. Cette saison, marque donc un tournant important pour le futur de PES sur les consoles next-gen. Riche en possibilités tactiques et voulant un jeu construit et plaisant à voir, ce PES boosté par le Fox Engine, sera j’en suis sur s’attirer les faveurs d’un public qui le boudait depuis 2007. Toutefois, il faudra absolument régler les défauts et le manque de contenu afin de rivaliser aux mieux face à son concurrent. C’est n’est pas encore le retour du roi, mais on s’en approche.

pro-evolution-soccer-2015-20

Ce diaporama nécessite JavaScript.